Home News Final Saison 2 de The 100 – Le choix

Final Saison 2 de The 100

Partagez ce que vous aimez...

Happy end ou fin tragique pour ce final de saison 2 de The 100 ? Ayant prouvé, surtout au cours de cette seconde saison, que le bien et le mal s’entremêlaient subtilement, il est difficile d’affirmer que cette fin est positive, ou affreuse…

SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS

Final Saison 2 de The 100 – Le choix de Clarke

Les choix difficiles se sont enchaînés lors de cette saison, pour aboutir, lors de ce final de saison 2 de The 100, au pire choix auquel Clarke a été, jusqu’à maintenant, confrontée. Et, sachant qu’elle a tué Finn pour lui épargner une longue agonie, ou qu’elle a laissé un missile tomber sur TonDC sans prévenir les personnes présentes, pour protéger les actions internes de Bellamy -laissant ainsi périr un grand nombre de personnes – affirmer que ce dernier choix était le plus difficile a donc un poids considérable.

L’objectif a toujours été clair pour Clarke : Sauver son peuple. Mais alors qu’elle était animée par une humanité et une déontologie la poussant à réfléchir sans être envahie par un instinct animal, il semblerait que cet ultime choix l’ait changée à tout jamais. Nous avions déjà failli la “perdre” (à un niveau psychologique) lors de sa décision concernant TonDC, mais là, le terme “dommage collatéral” atteint son paroxysme.

Depuis que Lexa a fait un marché avec Mount Weather, qui a libéré son peuple contre une paix relative, le peuple du Ciel se retrouve encore coincé dans la montagne infernale, subissant des mutilations atroces pour leur soustraire leur moelle épinière, qui, je le rappelle, est apte à désensibiliser le peuple de Mount Weather des radiations.

Octavia et Clarke sont donc les seules sur les lieux. Sous les reproches d’Octavia, Clarke rétorque ”je fais au mieux” : être un leader n’a rien de facile, faire des choix n’a rien de facile, être écoutée, suivie et inspirer la confiance n’a rien de facile… De son côté, Octavia est devenue une guerrière hors paire, mais Octavia ne pense pas, elle agit, elle exécute les ordres. Il est plus simple de ne pas avoir à décider, d’exécuter et de ne porter aucune responsabilité, ce qui lui permet de répondre nonchalamment “well that’s not good enough” (“Et bien ce n’est pas suffisant”)…

Bellamy, Monty, Jasper et Maya ouvrent la voie à Clarke et Octavia. Jasper, Octavia et Maya se dirigent vers le 5e niveau, le seul niveau n’étant pas encore toxique et mortel pour Maya. Alors que Clarke, Monty et Bellamy s’entretiennent avec Dante, puis se dirigent en sa compagnie vers la salle de contrôle. Dans cette salle, les protagonistes peuvent voir un écran sur lequel le peuple du ciel prisonnier à Mount Weather, comprenant désormais Raven, Kyle, Abby et Kane, se fait torturer pour sa chère moelle. Clarke tente de négocier avec Cage, menaçant de tuer son père. Cage ne cède rien et contre toutes attentes, Clarke abat froidement Dante. Un moment bien sombre, mais qui ne représente qu’un échauffement.

Ce final de saison 2 de The 100 nous invite clairement à constater les parallèles entre Cage et Clarke, comprenant essentiellement les décisions qu’ils prennent au nom de leur peuple. Cage a rendu son peuple complice de ses crimes, le forçant non seulement à s’opposer au peuple du Ciel, qui aurait pu être un allié, comme le précise Kane (avec l’aide d’Abby et des dons de moelle, le massacre pourrait être évité) mais également à se monter les uns contre les autres – poussant à la délation aux relents de menaces… Quant à Clarke, elle entre dans Mount Weather pleine de bonnes intentions : Pas de civils tués, et encore moins d’enfants. Mais tirer sur Dante et voir sa mère sur la table de torture semble réveiller la bête qui sommeille en elle.

Nous n’assistons pas à la capture de Kane et Abby, mais avouons que leur présence ajoute une certaine tension et détermine probablement le choix de Clarke. Nous y arrivons. Le choix est pris et approuvé / partagé par Bellamy. Le 5e niveau va également être irradié, exterminant toute la population du Mount Weather, comprenant les enfants, les résistants, les innocents… Nous pourrions être outrés par un tel choix, mais les scénaristes ont intelligemment placé des personnages que nous aimons, à savoir Raven ou Abby, sur la table de torture et les images étaient bien dures à regarder. Nous comprenons l’état d’esprit de Clarke se résumant à “faire tout pour que cela s’arrête”, nous en sommes à comprendre ce choix abominable et génocidaire. Quelle force dans ce scénario ! comme Dante le dit avant de mourir, “aucun de nous n’a le choix ici Clarke”, la haine n’est pas le sentiment qui anime les choix cruel, à l’instar de la survie.

Le peuple de Mount Weather est mort, le peuple du Ciel survit.

Final Saison 2 de The 100 – Jasper

De son côté, Jasper était parvenu à entrer, muni d’un couteau, dans la salle de torture. Alors à quelques secondes seulement de trancher la gorge de Cage, il constate que Clarke a pris la décision radicale d’éliminer tout le peuple de Mount Weather pour sauver les siens. Il se dirige alors vers Maya, pour la retrouver morte dans les bras d’Octavia. Malgré son âme pure et son combat sans relâche, Maya devient LA victime collatérale par excellence, la résistante qui aurait du survivre. Il semblerait que cette mort ait scellé le sort de Clarke.

Jasper : “Qu’as tu fait ?”

Clarke : “Nous n’avions pas le choix”

Jasper : “J’allais tuer Cage, si tu ne m’avais laissé qu’une minute de plus, cela ne serait pas fini”

Bellamy : “Jasper, ils n’auraient jamais arrêté”

Le soutient inconditionnel de Bellamy à Clarke est particulièrement appréciable, mais n’est pas suffisant pour retenir Clarke auprès des siens. Elle décide alors, une fois les prisonniers de Mount Weather en sécurité, de partir assumer cette succession de choix difficiles en solo. Clarke s’en va et après avoir sali son âme, laisse son peuple enfin en sécurité. Quant à Jasper, qui était lors de la première saison le rigolo sympa, qui a navigué dans des eaux sombres lors de la seconde saison, risque de, lors de la troisième saison, plonger littéralement dans les ténèbres.

Nous n’avons quelques difficultés à envisager la série sans Clarke, comment son retour sera-t-il orchestré ? Où se rend-elle ? Va-t-elle confronter Lexa ?

Final Saison 2 de The 100 – Lincoln, Cage

Suite à l’irradiation totale de son peuple, Cage est seul, déboussolé et libre. Il croise cependant Lincoln, qui a étrangement été libéré par Indra, un personnage se révélant de plus en plus intéressant épisode après épisode ! En effet, la nature rebelle d’Indra vis à vis de Lexa avait été réprimée au cours des dernières semaines, mais nous pouvons présager, après cet acte de libération, que le personnage évoluera différemment lors de la saison 3.

Bref, Cage et Lincoln s’affrontent, avec ses petits outils élaborés, Cage subtilise Lincoln, mais ce dernier parvient à trancher la main de Cage et lui injecte une dose de l’affreuse drogue que le Grounder avait reçu tant de fois de force. Il termine par la phrase qu’il avait entendu lors de la réception de sa première dose : “La première dose est la pire” – enfin un sentiment de justice dans les ténèbres.

Final Saison 2 de The 100 – Cité des Lumières

Alors que cette trame n’était pas du tout évoquée lors de la première partie de ce final de saison 2 de The 100, le scénario nous catapulte à nouveau dans le monde de Jaha et annonce l’intrigue de la future troisième saison.

Toujours à la recherche de la cité des Lumières, Jaha fait également un choix très troublant, confirmant que la position de leader impose l’impossible : Alors sur un bateau, toujours à la poursuite du drone, les quatre survivants de ce périple sont attaqués par une sorte de baleine radioactive et amatrice de chaire fraîche. La bête mange l’un des quatre survivants et s’attaque à Murphy. Pour sauver son protégé, Jaha saisit l’autre personnage et le sacrifie, laissant Murphy blessé mais en vie.

Les deux personnages arrivent sur une île, Jaha poursuit le drone et assure à Murphy qu’il reviendra le chercher. Au coeur de cette île, Murphy découvre une garçonnière vraiment, vraiment cool, avec Whisky, nourriture, télévision, musique, canapé en cuir… Il s’agit certainement de l’oasis de ses rêves ! Un nouvel élément mystérieux intervient et se présente sur l’écran de télévision, sous la forme d’un homme qui parle : “J’ai essayé de l’arrêter, mais j’ai perdu le contrôle. Elle a obtenu les codes de lancement. C’était elle, elle l’a fait. Mais c’était ma faute. Je suis désolé, je suis tellement, tellement désolé”. Et bam, l’inconnu se tue.

Pour ceux qui s’interrogent sur le “elle”, il semblerait que la réponse arrive assez rapidement : Jaha, poursuivant toujours le drone, arrive dans une immense maison où il est accueilli par Alie, une superbe femme sous la forme d’un hologramme guidé par une intelligence artificielle, qui connaît le nom de Jaha et qui manifestement l’attendait. Elle le remercie pour son cadeau, avant de l’amener devant une ogive nucléaire, celle ayant permis à Jaha de rejoindre la Terre. Lorsqu’elle affirme “nous avons du travail”, nous saisissons que Jaha est réquisitionné pour réparer l’ogive.

Une autre attaque nucléaire en vue ? Qui est cette Alie ? Qui est cet homme qui s’est suicidé, clamant la responsabilité de l’apocalypse ? La troisième saison nous permettra-t-elle de découvrir quelques flashbacks pour en savoir plus sur le drame nucléaire ayant quasiment décimé la Terre ? Jusqu’à maintenant, la raison “3e Guerre Mondiale” nous suffisait plus ou moins, mais ces nouveaux éléments viennent s’ajouter et titiller notre curiosité ! Le souci, c’est que maintenant nous avons de longs et interminables mois à attendre… En effet, nous retrouverons cette série au potentiel grandissant dès la rentrée prochaine ! Soit vers septembre 2015. Oui, cela semble long.


A propos de 

Olivia est avec la co-fondatrice du webzine et la maman du site. Folle de PLL, Vampire Diaries, Grey's Anatomy, The Big Bang Theory et surtout Friends, elle EST SeriesBlog.TV.