Home Drame American crime S2E3 – Quand l’enquête bascule

American Crime S2E3

Partagez ce que vous aimez...

Dans l’épisode de American crime S2E3, le viol de Taylor devient officiellement un crime sexuel, ce qui va faire basculer la vie de beaucoup de monde !

ATTENTION SPOILERS 

American crime S2E3 – Sérieux tournant dans l’enquête

American Crime S2E3 - Kevin

Et surtout lorsque le nom de Kevin Lacroix est révélé dans la presse…

La mère de Taylor essaye par tous les moyens de faire payer ceux qui ont fait du mal à son fils. Après s’être heurtée à plusieurs murs, comme le lycée Leyland, la police ou les services médicaux, Anne Blaine décide de faire intervenir les médias dans cette affaire. Elle trouve donc une journaliste qui serait prête à relayer cette affaire dans la presse. Cette journaliste se laisse complètement embobiner par l’hypocrisie de Leslie Graham, la proviseur aux dents qui rayent le parquet.

En l’absence de « vraies » preuves et en raison du scepticisme qui entoure toute cette affaire, il est difficile pour la police ou la presse de faire avancer l’enquête. Cependant, sans trop vouloir se mouiller, la journaliste mentionne quand même dans l’article le nom de Kevin Lacroix comme l’organisateur de cette soirée où « l’incident » a eu lieu.

 Il est le seul mentionné dans cet article car il a 18 ans, alors que tous ses camarades sont encore mineurs (donc leur nom ne peut pas être publié). Donc dommage pour lui, mais seul son nom apparait, le faisant passer pour très coupable ! Première réaction des Lacroix ? Appeler leur avocat qui est en speed dial (tout comme leur inspecteur de police qui prend soin de leurs petits tracas). Réunion de crise pour les Lacroix qui commencent à comprendre que leur fils n’est pas aussi parfait qu’ils auraient bien voulu le croire.

American Crime S2E3 - Kevin

American Crime S2E3 – Kevin

Kevin est en effet poussé à raconter les faits de cette soirée à l’avocat de la famille, et les parents sont choqués de chacune de ses réponses ! Il avoue, entre autres, qu’il y avait de l’alcool, et qu’il a eu une relation sexuelle avec une fille dans la salle de bains ! Terri tombe des nues, son fils chéri qui couche avec une fille sur le sol de la salle de bains ! Mais la perle reste quand même la réponse de Kevin lorsque l’avocat lui demande si la fille avec qui il a couché était consentante : « I guess ». Comprenez « je crois… »… c’est-à-dire qu’il n’est pas trop sûr de son accord, car au final il s’en fiche pas mal !

N’empêche que Kevin commence à comprendre qu’il vient de se mettre dans une sale situation, et que ses parents sont très déçus et assez en colère d’avoir eu vent de toute cette histoire… qui au final ternit leur image de famille parfaite !

Le meilleur reste quand même pour la fin, lorsque l’inspecteur de police qui est ami avec les Lacroix leur révèle le peu d’informations qu’il sait, notamment que la victime de toute cette histoire est un jeune garçon. Réaction sans égal de Terri « mais les garçons ne se font pas violer !! » Encore une preuve (s’il n’y en avait déjà pas assez) de toute l’ignorance dénoncée par American Crime. Un viol au lycée, pas de quoi s’emballer, mais le viol d’un jeune adolescent ? Personne ne veut y croire. Le père de Kevin, jusque-là très discret (faut dire que sa femme aime bien être celle qui prend les choses en main) est pris d’une rage encore jamais vue chez lui et débarque dans la chambre de Kevin et lui saute dessus pour lui faire avouer s’il a fait quelque chose à ce garçon ! Ça, Kevin ne l’avait pas vu venir, et on a un petit plaisir coupable à le voir se retrouver dans une situation où tout le monde se retourne contre lui…

American crime S2E3 – L’hypocrisie au cœur de tous les débats

American Crime S2E3

American Crime S2E3

Parmi tous les sujets qu’American Crime aime bien dénoncer, l’hypocrisie est un thème qui revient régulièrement ! Et on la retrouve chez beaucoup de personnages dans la série ! A commencer par cette proviseur ambitieuse qui fait tout pour ne pas laisser la réputation de son lycée être ternie par des « allégations » aussi dérangeantes que celle du viol d’un élève dans son établissement. Elle prend cette histoire très au sérieux, mais sans aucune compassion pour le pauvre Taylor. Tout tourne autour de son lycée et comment gérer cette « crise » en limitant les dégâts au maximum.

Autre reine de l’hypocrisie, Terri Lacroix, qui aime bien, à chaque épisode, dénoncer tout le racisme dont elle est victime, mais ne comprend pas qu’au final, c’est la plus sectaire et la plus raciste d’entre tous ! Après le sermon fait à son fils concernant les filles qui feront tout pour abuser de la naïveté de son fils (comprenez « les filles qui n’ont pas d’argent », donc entre autres les filles issues de minorités), elle s’attaque maintenant à l’attitude de ses employés qu’elle est contrainte de virer à cause de leur incompétence, et qui selon elle, aimeraient jouer la « carte de la couleur de peau » pour la convaincre de ne pas les virer.  Ah Terri, Terri… Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? Tellement enfermée dans sa tour d’ivoire, elle refuse de voir une autre réalité, mais qui évidemment serait un peu trop dérangeante pour elle… c’est que ses employés sont délibérément réprimandés par leur supérieur (sûrement à cause de leur couleur de peau). Et étant tellement imbue d’elle-même, elle ne veut surtout pas sympathiser avec ces gens qui représentent tout ce qu’elle a fui.

American Crime S2E3

American Crime S2E3

Autre hypocrisie notoire, celle des parents d’élève qui ont eu vent de l’article publié. Ils demandent au lycée de « photoshopper » la tête de leur fille (si honnête et innocente) des photos de groupe du lycée, pour que leurs enfants chéris ne soient pas associés à toute cette mauvaise presse ! Comme si photoshopper la tête de leur gamine allait résoudre les problèmes ! On va donc qualifier « d’instinct de survie » de la part de l’élite, qui a une peur panique de se faire éclabousser par toute cette histoire sordide ! Ah… si seulement on pouvait photoshopper les sales personnalités des gens…

Mais attention ! ce qu’American Crime veut aussi nous faire comprendre, c’est qu’il n’y a pas seulement un fossé entre les blancs ou les noirs, ou les riches ou les pauvres (attention ça se complique !) Il y a aussi un fossé entre les minorités. L’exemple est flagrant dans le lycée Marshall, là où étudie (et apparemment aussi Taylor, avant qu’il ne bénéficie d’une bourse d’études). Les membres de la direction veulent mettre en place des programmes sociaux censés favoriser les plus démunis. Celle qui défend ce projet est issue de la communauté hispanique, et elle se heurte à son collègue issu de la minorité noire, qui la snobe et ne croit pas en son projet. Chacun défend sa minorité en gros, au lieu de trouver un terrain d’entente. Donc les minorités finissent par s’enfermer elle-même dans des bulles et deviennent hermétiques au monde extérieur. Ce repli identitaire se constate à tous les niveaux dans American Crime.

Mais au final, ce qui va mettre fin à cette hypocrisie générale, c’est la grande avancée dans l’enquête. En effet, de l’ADN différent de celui de Taylor et du sang ont été retrouvés dans les habits qu’il portait la nuit du viol. Donc là, il n’y a plus aucun doute. Il s’agit bien d’un crime sexuel. Quelles en sont les implications ? Déjà 1/ l’unité de police spéciale dédiée aux crimes sexuels est sur le coup, on peut donc attendre beaucoup plus de sérieux de leur part, plutôt que des policiers en uniforme qui ne comprennent rien à cette histoire. 2/ la bulle de Leslie Graham vient d’exploser, et elle va devoir descendre du monde des Bisounours où elle s’était réfugiée ! La vague suspension infligée à Eric Tanner ne sera sûrement pas jugée à la hauteur pour ce viol qui est donc maintenant un « crime sexuel », et non plus de « sales allégations ».  3/ le lycée Leyland va en prendre un coup car il y a un crime avéré, il va donc en découler une enquête, et beaucoup de personnes vont sûrement être pointées du doigt !

American crime S2E3 – Et Taylor, comment vit-il tout ça ?

American Crime S2E3

American Crime S2E3

Taylor continue de culpabiliser pour tout ce qui s’est passé, et bien qu’en relation avec un psychologue, il a toujours du mal à gérer toute cette « publicité » autour de cette affaire et aimerait bien que tout disparaisse.

On sent bien qu’il en veut à sa mère d’avoir alerté la police et d’essayer d’en faire un foin pour obtenir justice pour son fils. Sa petite amie, Evy, est aussi convoquée par la police qui lui pose une série de questions sur la soirée où le viol a eu lieu, et elle n’hésite pas à le faire culpabiliser pour toute cette « attention » dont elle se passerait bien… Le pauvre Taylor, il n’a vraiment personne sur qui compter dans cette histoire… ! Enfin sauf sa mère, mais qu’il ne voit pas vraiment comme allié dans toute cette histoire ! Evy lui propose de retourner dans son ancien lycée, un lycée bien moins prestigieux que Leyland, mais où, peut-être, il pourra être en paix… Il soumet cette idée à sa mère, qui n’est pas très fan… mais bien consciente de la douleur de son fils, elle serait prête à abandonner les poursuites du moment qu’il continue à voir un spécialiste pour parler de ce qui lui est arrivé… l’épisode 3 s’achève sur cette question en suspens concernant l’avenir de Taylor.

American Crime S2E3

American Crime S2E3

En tous cas, l’enquête a pris un vrai tournant et on espère voir un peu plus de compétence dans le système judiciaire américain !

Découvrez maintenant, avec Seriesblog.tv, la vidéo promo du prochain épisode d’American Crime, le 4e de la seconde saison, qui sera diffusé ce soir, le 27 janvier :

mm

A propos de 

Suis-je ce que j'écris ? J'ose l'espérer vraiment. Mais en tout cas, je suis une énorme fan de séries TV et plus principalement de séries musicales telles Empire. Je kiffe aussi Quantico et pour le reste, c'est en private que cela se passe.

Suis-je ce que j'écris ? J'ose l'espérer vraiment. Mais en tout cas, je suis une énorme fan de séries TV et plus principalement de séries musicales telles Empire. Je kiffe aussi Quantico et pour le reste, c'est en private que cela se passe.