Home Drame American Crime Story S1E5: Rebondissements dans l’enquête

American Crime Story S1E5

Partagez ce que vous aimez...

American Crime Story S1E5 – Notre critique

ATTENTION SPOILERS (historiques…)

Je ne vous apprends rien en vous disant que l’affaire O.J. Simpson est une enquête criminelle parmi les plus célèbres des États-Unis. Preuve en est, s’il vous en fallait, 20 ans après les faits, on nous en a proposé une série. Ce que les créateurs ne pouvaient pas imaginer à l’époque, c’est que pendant sa diffusion, la découverte d’un couteau allait peut être relancer l’enquête. L’information est sortie il y a quelques jours, la LAPD (la célèbre Police de Los Angeles) a appris le mois dernier qu’un agent à la retraite possédait, depuis la fin des années 1990, un couteau qui aurait pu être retrouvé sur le lieu du meurtre de Nicole Simpson et Ron Goldman.

Évidemment on se pose une question, si un couteau a été retrouvé peu après le procès, pourquoi n’a-t-il pas été transmis à a police ? L’agent de police à la retraite affirme qu’il avait alors contacté la LAPD qui lui avait annoncé que l’affaire était close et que O.J. Simpson avait été acquitté.

Tout ça paraît un peu louche, la justice fera son travail, nous, ce qui nous intéresse, ce sont les séries et pour le coup c’est un véritable rebondissement scénographique. Peut être la piste vers une saison 2 ?

Notez quand même, qu’en vertu du principe « non bis in idem », une personne acquittée judiciairement ne peut pas être accusée des mêmes faits, même sous une qualification différente. En gros, dans le cas où l’expertise ADN démontrerait que O.J. Simpson est pénalement responsable du meurtre de Ron et Nicole, dans la mesure où il a déjà été jugé pour ces faits, et qu’il a été acquitté, alors il ne pourra pas être accusé. Si ça peut vous paraître insensé, il faut comprendre que ce que l’on appelle « l’autorité de la chose jugée », qui est un principe fondamental au sein d’une démocratie. Cela permet de donner aux décisions de justice une autorité incontestable garante de la sécurité juridique et de l’efficacité de la répression.

Voilà une information assez classe à sortir en plein dîner ! Finis les repas de famille où on à rien à se dire. Comme le disait un grand penseur dont on à oublié le nom, « le droit pénal, c’est pas mal ».

Allez, un peu de récap quand même…

American Crime Story S1E5 – Préparation du procès

American Crime Story S1E5 - Préparation du procès

American Crime Story S1E5 – Préparation du procès – FX

Ca y’est, le jour J approche. Avant de commencer le procès, chaque partie se retrouve pour monter l’accusation d’un coté et la défense de l’autre. Aux États-Unis, un accusé a le droit de bénéficier d’une période raisonnable (c’est le terme pour dire pas trop courte, mais en même temps on ne sait pas combien de temps) pour préparer sa défense. Ses avocats ont accès aux preuves détenues par le ministère public pour tenter d’établir son innocence.

Nous retrouvons donc la Dream Team conduite par Johnnie Cochran, élaborant une stratégie pour détruire le plaidoyer de la partie adverse. L’accusation compte invoquer dans un premier temps les violences conjugales dont Nicole a été victime bien avant son assassinat. Au total, pendant sa relation avec O.J. Simpson et après leur rupture, elle aurait déposé 62 plaintes pour coups, harcèlement et humiliations durant les 17 ans de leur relation. Pour le procureur Marcia Clarck, il est évident que O.J. est un homme violent, ce qui prouve de fait l’existence d’un mobile. O.J. était une bombe à retardement, le meurtre de Ron et de Nicole s’inscrit dans une parfaite chronologie où la violence ne fait qu’escalader.

Pour l’accusation, tout semble accabler O.J. Il y avait du sang dans sa voiture, du sang dans son allée. Une chaussette à lui avec du sang de Nicole a été retrouvé dans la chambre d’O.J. Marcia Clarck est persuadée, que le nombre de preuves physiques est un argument de poids.

Comme vous le savez, puisque vous êtes des experts en procédure pénale américaine, la défense a donc accès à l’argumentaire de l’accusation. Pour la Dream Team, la LAPD a précipité son jugement en ciblant O.J. S’ils sont conscients que le nombre de preuves accablant l’ex-footballer est conséquent, ils considèrent que la manière dont elles ont été collectées et manipulées est un avantage pour eux. Les preuves ne font pas tout, les jurés suivront l’histoire qui leur sera la plus plausible. L’équipe de Johnnie Cochran doit donc se préparer à leur raconter cette histoire.  

American Crime Story S1E5 – Le problème Mark Fuhrman

American Crime Story S1E5 - Le problème Mark Fuhrman

American Crime Story S1E5 – Le problème Mark Fuhrman – FX

Bref rappel : Mark Fuhrman est un agent de police de la LAPD. Il a été l’une des premières personnes sur la scène du crime après l’alerte donnée par le voisin qui a retrouvé les corps de Nicole et de Ron. Il a affirmé avoir retrouvé un gant taché de sang dans l’appartement de Nicole Brown ainsi qu’un autre dans la maison d’O.J. Simpson. Il a également allégué avoir retrouvé les fameuses traces de sang au domicile et dans le véhicule d’O.J.

Vous allez me dire, jusqu’ici pas de problème particulier. Mais si, souvenez vous, dans l’épisode American Crime Story  E3S1, nous apprenions par l’intermédiaire d’un détective privé que Furhman aurait tenu des propos racistes envers la communauté Afro-Américaine. Cette nouvelle avait alors jeté le discrédit sur son témoignage et mis des doutes quant à la validité des preuves qu’il avait soi disant trouvé.  

Malgré tout, Marcia Clark décide de le faire témoigner sur les éléments de preuves qu’il a apporté. Pour le préparer au témoignage, elle fait appelle à Chris Darden. Là, vous allez dire, il y a un truc qui cloche. Déjà, elle ne semble pas prendre en compte les propos tenus par Fuhrman contre la communauté noire américaine et en plus, elle ne trouve que la seule personne de couleur noire au sein de son équipe pour le préparer ?

Bien entendu, ça ne plaît pas vraiment à Chris. Il faut dire que Chris c’est le « noir de service ». C’est un peu violent comme expression et je ne veux choquer personne mais c’est tout de même bien la réalité. On l’a choisi parce que le procès a décidé de se tenir autour d’un problème récurrent aux États-Unis : les injustices dont sont victimes les membres de la communauté Afro Américaines face aux agents de la LAPD. La technique de Johnnie Cochran est de sensibiliser les jurés sur la tournure de l’affaire du fait que le principal suspect est noir. Johnnie Cochran est un expert en la matière, il a lui même été concerné par ce genre de discrimination, l’accusation sait qu’il va monter une argumentation béton à ce sujet. Marcia Clark avait donc décidé de proposer à Chris Darden de joindre l’équipe d’investigation. Sauf qu’en lui donnant le cas Fuhrman, c’est une façon d’avouer qu’il a été choisi du fait de son appartenance ethnique. Fuhrman, préparé par une personne de couleur noire pour témoigner, cela a plus de poids et l’argument «raciste » de la LAPD est difficilement invocable.

Pourtant, Chris ne le sent pas. Pour lui, Fuhrman fait partie de ce groupe de personnes de couleur blanche qui pensent que les autres, en particulier les noirs, ne peuvent pas comprendre véritablement ce qu’ils disent et peuvent ainsi agir en totale hypocrisie. Il essaye de convaincre Marcia Clark de ne pas le faire témoigner. Il pense que sa prestation risque de desservir l’accusation plutôt que de l’aider. Marcia refuse. Pour elle, l’accusation n’a pas le choix que de le faire témoigner. A Chris de réussir à enjoliver la vérité, à le rendre convainquant.

American Crime Story  S1E5 – Les déclarations initiales : The race card

American Crime Story S1E5 - Les déclarations initiales : The race card

American Crime Story S1E5 – Les déclarations initiales : The race card – FX

La procédure pénale américaine prévoit une étape appelée « déclarations initiales ». A cette occasion, le ministère public (l’accusation) dans un premier temps, puis la défense, soulèvent les points qui leur posent problème quant au bon déroulement du procès.

La Dream Team a déposé une motion pour exclure des débats les 62 plaintes déposées contre O.J. Simpson par Nicole, pour violence domestique. Il s’agit selon eux d’un procès pour meurtre et non le règlement d’une affaire de violences conjugales. Pour eux, évoquer le passé de leur client est un argument totalement inopportun.

Le ministère public, quant à lui, soulève un autre problème le concernant. Il souhaite faire témoigner Mark Fuhrman. L’accusation considère cependant que faire mention de son passé concernant d’hypothétiques déclarations racistes n’est pas utiles. Chris Darden avance que l’émotion que cela pourrait créer chez la communauté noire peut être dangereuse et donner lieu à des débordements civils. Autant vous dire que l’argument du débordement civil ne plaît pas du tout à Johnnie Cochran. C’est pour lui une honte d’avoir considéré que la communauté noire était si instable émotionnellement qu’elle ne pouvait pas entendre des mots offensants sans perdre la tête. Pour finir, le juge ne donnera suite à aucune des demandes présentées dans les déclarations initiales.

American Crime Story S1E5 – La scène polémique

American Crime Story S1E5 - La scène polémique

American Crime Story S1E5 – La scène polémique – FX

Ah la la !!! Ils sont forts ces créateurs de séries. Même quand il s’agit d’une histoire racontant des faits réels, ils ne peuvent pas s’empêcher de forcer quelques traits. Enfin, je dis forcer mais je n’en sais rien moi même. Quoi qu’il en soit, la dernière scène a fait couler de l’encre dans la mesure où les faits qu’elle relate n’ont jamais été avérés mais largement supposés.

Pendant une énième séance de préparation au témoignage, Chris Darden avait questionné Mark Furhman sur ses hobbies. Celui-ci avait alors brièvement évoqué une passion pour la collection d’objet de la Seconde Guerre mondiale. Nous étions alors passé directement à la scène où Darden informait Marcia Clark qu’il refusait d’être la personne chargée du témoignage de Fuhrman et il réaffirmait ses doutes quant à l’opportunité de le faire parler à la barre.

De là nous passions alors à THE scène polémique. Nous voyons Furhman chez lui en train d’admirer ses médailles… Des médailles du 3e Reich flanqué du symbole nazi. Fuhrman possédait-il ces médailles où non ? La production s’est appuyée sur des déclarations qui affirmaient que oui, mais aucune mention n’en a été faite au procès et il n’a jamais été poursuivi pour détention d’objets faisant l’apologie du nazisme.

Quoi qu’il en soit, Fuhrman était un personnage néfaste et le procès a eu le résultat qu’il a obtenu sûrement à cause de lui. Je ne vous en dévoile pas plus et laisse le trailer du prochain épisode, qui sera diffusé le 8 mars prochain, parler. A la semaine prochaine avec Seriesblog.tv.

mm

A propos de 

Bon j'aime les Vampires et autres créatures de la nuit. Tout a débuté avec Entretien avec un Vampire pour continuer avec Vampire Diaries, True Blood. Mais bon je kiffe aussi les Zombies en tout genre. Bref, oui je suis gore.

Bon j'aime les Vampires et autres créatures de la nuit. Tout a débuté avec Entretien avec un Vampire pour continuer avec Vampire Diaries, True Blood. Mais bon je kiffe aussi les Zombies en tout genre. Bref, oui je suis gore.