Home Découverte Bull S1E01 – La nouvelle série psychologique de CBS

Partagez ce que vous aimez...

Bull S1E01 se concentre sur une société spécialisée dans l’analyse psychologique des jurys lors de procès criminels.

Attention SPOILERS !

Bull S1E01 – De quoi ça parle ?

La seule chose que j’avais lu sur Bull avant de m’y mettre, c’est que la série était en partie inspirée des débuts de carrière de Dr Phil. Et étant une fan inconditionnelle de Dr Phil, j’étais donc très curieuse. Et j’avoue être aussi une grande fan de Michael Weatherly (NCIS), je ne pouvais donc pas rater le pilote !

Alors Bull, de quoi ça parle ? Et bien le Dr Bull est à la tête d’une société qui a pour vocation d’étudier les membres du jury d’un procès afin de connaitre leur opinion de l’accusé. Et pour ce faire, ils étudient leur comportement, leur origine sociale, ainsi que 400 autres critères et en fonction de tous ces éléments, ils adaptent la plaidoirie des avocats pour attirer au maximum la sympathie des jurés. Fantasmagorique ? Un peu… peut-être. Mais en tout cas cela ressemble à une vraie science du comportement. Ça nous fait un peu penser d’ailleurs à « Lie to Me », cette série qui analysait les comportements des gens pour savoir s’ils mentaient ou non.

Bull S1E01 – Aucun procès ne commence à zéro…

L’épisode commence par le Dr Bull qui prouve tout simplement les fondements de sa science. Le fils d’un riche homme d’affaires, Brendan Peters, est accusé d’un meurtre. Son père décide donc de faire appel à Bull et à sa société pour donner les meilleures chances à son fils lors de son procès. Bull organise donc une simulation de début de procès avec des plaidoiries d’ouverture de la défense et de l’accusation, et Bull désigne parmi ce jury fictif ceux qui donneront selon lui un non-lieu. Et sa théorie se vérifie lorsqu’ils demandent à chaque juré quel serait son vote. Le père du jeune accusé est donc convaincu (et nous aussi, un peu quand même !) et engage Bull tout de suite. Comme les avocats sont libres de refuser des jurés lors de la sélection du jury, Bull pourra les orienter vers les bons jurés à choisir.

Bull S1E01

Bull S1E01 – Crédit photo : recapguide.com

Bull ajoute même que chaque procès ne commence jamais à zéro, c’est-à-dire que chaque juré entre avec une idée préconçue de la vérité. Le père du jeune homme se demande tout de même pourquoi on dit « innocent jusqu’à preuve du contraire » si les dés sont déjà tellement pipés. Mais c’est la règle de la démocratie au final, et le travail des avocats est justement de faire pencher la balance en se servant de cette science.

Bull S1E01

Bull S1E01 – Crédit photo : recapguide.com

Bull S1E01 – La sélection du jury peut commencer

La première étape pour le procès est la sélection des membres du jury. Pour cela, Bull est bien évidemment présent pour orienter les choix de l’avocat de la défense. Une fois le jury sélectionné, la société de Bull recompose un jury « miroir », c’est-à-dire qu’ils trouvent des personnes ayant à 94% les mêmes caractéristiques que chaque membre du jury actuel. Ces « clones » assistent chaque jour au procès et donnent leur avis sur les preuves qui ont été mises en évidence. Ainsi, Bull peut se faire une idée de ce qui se passe dans la tête des jurés, en plus de ce qu’il sait d’eux en fonction de sa science comportementale.

Bull S1E01

Bull S1E01 – Crédit photo : recapguide.com

Bull S1E01 – Le procès commence

Et c’est un début difficile pour Brendan ! Bull est à l’affût du moindre signe chez les jurés pour essayer de comprendre ce qu’ils pensent, et les conclusions sont assez mauvaises ! La plupart des jurés ont déjà un à priori très fort envers l’accusé ainsi que son avocat. Ça va donc être difficile d’innocenter Brendan, car même s’il n’a pas encore ouvert la bouche, Bull lui rappelle que 93.% de la communication se fait de manière non-verbale. C’est-à-dire que Brendan témoigne déjà depuis le début du procès, sans qu’il le sache ! Il lui faut donc un petit relooking pour casser cette image de gosse de riche qui lui colle à la peau. Et aussi une nouvelle avocate, un peu plus sympathique que celui du début de procès !

Bull S1E01

Bull S1E01 – Crédit photo : recapguide.com

Mais les choses se compliquent lorsque le père de la défunte se pointe au tribunal et tente de tuer Brendan. Cet événement chamboule le déroulement du procès, et l’avocat de Brendan réussit à négocier un accord avec le procureur pour une peine de 10 ans en prison. Mais Bull a une petite discussion avec Brendan, qui a été complètement passif pendant tout son procès. Il le convainc de s’impliquer un peu plus dans sa défense, et de cesser d’accepter toutes les décisions de son père. Car Bull a bien cerné le problème : Brendan n’a jamais été apprécié par son père, qui l’a toujours pris pour un bon à rien. Il lui faut donc un peu de courage pour prouver à son père et au monde entier ce qu’il vaut vraiment. Bull lui dit aussi qu’il sait qu’il est gay, et que c’est ce qu’il cachait depuis le début, ne voulant surtout pas que son père soit au courant. C’est donc un Brendan reboosté qui arrive à la barre pour témoigner. C’est aussi une autre avocate qui prend le relais, le premier étant tellement hautain et insupportable… ! A la barre, Brendan est convaincant mais refuse de dévoiler l’identité de son amant. Cependant, le jury semble visiblement touché car il finit par rendre un verdict de non-lieu ! Bravo donc à Bull et son équipe pour avoir changé le cours du procès pour le jeune homme.

Bull S1E01

Bull S1E01 – Crédit photo : recapguide.com

Mais la fin de l’histoire n’en reste pas moins sordide… On comprend que le fameux amant de Brendan n’était autre que le père de son ami d’enfance, un ami proche de la famille Peters. Sa femme est au courant, ce qui est d’autant plus écœurant. Et on découvre, dans son coffret à bijoux, un collier qui avait appartenu à la victime. C’est donc la mère de la meilleure amie de Brendan qui est l’auteur du crime… Et la raison de son geste ? Tout simplement car elle avait décidé que sa fille épouserait un jour Brendan, unissant ainsi les deux familles pour la vie. Haha, mais tout ça Bull l’avait déjà compris ! Et c’est à leur domicile qu’il débarque accompagné de la police, visiblement pour l’arrêter. Malin le Bull !

Bull S1E01 – L’avis de seriesblog.tv

Bon, déjà, il faut aimer les séries un peu « psychologiques » du type Lie to Me ou Esprits Criminels pour apprécier Bull. Tout est très axé sur la psychologie et le comportement, donc si vous êtes plus comédies ou séries d’action, ne vous fatiguez même pas à voir le pilote ! Mais cette science semble bel et bien fondée, donc cela reste crédible. Michael Weatherly est pas mal dans son rôle, mais on attend un peu plus de lui. On en apprendra sûrement plus sur son passé visiblement douloureux, ce qui laisse beaucoup d’évolutions possibles au personnage. Au niveau du casting en général, personne ne ressort vraiment du lot à part Michael Weatherly (peut-être est-ce fait exprès ?).

Bull S1E01

Bull S1E01 – Crédit photo : recapguide.com

Maintenant, l’histoire du procès est assez simpliste, avec une affaire reposant sur juste un échantillon d’ADN reliant Brendan à la victime. Je trouve ça un peu léger pour un procès entier. Mais bon, je ne suis pas de la police, donc qui sait ? Et c’est un pilote, donc il y avait beaucoup de travail pour les scénaristes pour faire comprendre de quelle science on parle et présenter le personnage principal. Maintenant que c’est fait, on attend le second épisode pour se faire une idée un peu plus concrète de la série et de ce qu’elle va réussir à proposer dans le temps.

Découvrez, avec seriesblogtv, la vidéo promo du prochain épisode, le 2e de la première saison de Bull, qui sera diffusé le 27 septembre prochain :

mm

A propos de 

Suis-je ce que j'écris ? J'ose l'espérer vraiment. Mais en tout cas, je suis une énorme fan de séries TV et plus principalement de séries musicales telles Empire. Je kiffe aussi Quantico et pour le reste, c'est en private que cela se passe.

Suis-je ce que j'écris ? J'ose l'espérer vraiment. Mais en tout cas, je suis une énorme fan de séries TV et plus principalement de séries musicales telles Empire. Je kiffe aussi Quantico et pour le reste, c'est en private que cela se passe.
  • Moses Shelby

    Ce 1er épisode est très simpliste ! La science derrière le concept de la série est très contestable. Il faut être prêt à accepter des résolutions d’affaires similaires à des séries comme les experts (le meurtrier était un nain atteint d’une maladie rare, du coup une analyse ADN et c’est réglé…)
    Bon je ne suis pas fan de séries comme lie to me ou Scorpion mais j’adore les séries d’avocat. Elles ne semblent plus trop a la mode malheureusement, je vais donc donner sa chance à Bull et fermer les yeux sur son manque de crédibilité. ?.