Home Genres Guerre Campagne de The Man in The High Castle – Déplacée ?

Campagne publicitaire The Man in the high Castle

Partagez ce que vous aimez...

Amazon ne recule devant rien pour promouvoir sa nouvelle série choc mais néanmoins obsédante et prenante, ainsi, la campagne de The Man in The High Castle a déchaîné les passions…

Alors que la série avait dévoilé son pilote lors du Comic Con de San Diego de cette année, The Man in The High Castle avait à nouveau attiré notre intérêt avec son second épisode, diffusé le 23 octobre dernier pour enfin diffuser les 8 épisodes suivants le 20 novembre dernier.

Pour découvrir l’origine, les grandes lignes et notre avis au sujet de The Man in The High Castle, cliquez-ici (notre avis n’est pas très surprenant, cette série rend fou, elle est juste énorme).

Campagne de The Man in The High Castle – Amazon se la joue Benetton

The Man in the High Castle campagne

The Man in the High Castle campagne

Ainsi, pour préparer l’arrivée des 8 nouveaux épisodes, Amazon avait prévu une campagne s’étendant du 15 novembre au 14 décembre, dans la ligne de métro S de NYC, reliant Time Square-42nd Street et Grand Central Station. Mais la campagne a été stoppée le mardi 24 novembre, soit 9 jours après son lancement.

Pourquoi cette campagne d’affichage a-t-elle été critiquée puis retirée ? Parce qu’Amazon s’est aventuré au delà du 4×3 un peu choquant et a revêtu les rames de métro du drapeau américain, jusqu’ici tout va bien… mais le drapeau a été revisité version nazie, alors que le carré rempli normalement d’étoiles est remplacé par l’aigle nazi et la croix de fer allemande, et sur le siège d’en face, pour compléter cette vision d’horreur, nous retrouvons le graphisme japonais, représentant le symbole impérial japonais, utilisé jusqu’à la fin de la guerre, en 1945.

 

Au final, malgré l’arrêt précipité de la campagne, celle-ci a eu l’effet escompté, elle a choqué, réveillé l’intérêt des new-yorkais, a attiré les médias internationaux et a fait le buzz. Alors, même si la campagne n’a pas tenu très longtemps en raison des nombreuses plaintes à son encontre, Amazon peut se féliciter d’avoir fait un gros coup marketing.

Cependant, ce n’est pas comme si ce filon était exploité pour la toute première fois dans l’univers. Benetton, sous l’inspiration du célèbre photographe italien Oliviero Toscani et dans l’objectif de vendre des fringues, communiquait sur le sida, l’amour, les différences raciales…

Campagne publicitaire de Benetton

Campagne publicitaire de Benetton

 

Le coup de Benetton de 2011, présentant des personnalités politiques en train de s’embrasser, montrait les limites de la méthode (campagne jugée sans poésie par Oliviero Toscani)

Campagne The Man in The High Castle

Crédit : politicalstew.com

L’objectif, faire parler de la marque, se positionner comme tolérant face au racisme ou face aux MST… Et nous ne pouvons nier que la méthode a fonctionné, des années après, Benetton reste THE référence en matière de pubs choquantes.

Dans le cadre de The Man in The High Castle, le choc est là, mais le contexte reste quand même plus logique : Le réseau vend une série fictive présentant les années 60 sous  un régime nazi qui serait sorti victorieux pendant la Snde guerre mondiale, ainsi, les croix gammées pullulent… Disons que les pubs de Benetton ne nous donnaient pas envie d’acheter un tee-shirt de la marque, même si le niveau de notoriété grandissant découlant  de ces pubs a avantagé la marque.

A l’instar de Benetton, la campagne d’Amazon a non seulement fait parler d’elle à l’international, mais a certainement interpellé de futurs téléspectateurs.

Campagne de The Man in The High Castle – Qui est à l’initiative du retrait ?

Campagne publicitaire pour The Man in the High Castle

Campagne publicitaire pour The Man in the High Castle

Un porte-parole d’Amazon a déclaré mercredi 25 novembre que la MTA (Metropolitan Transportation Authority, l’équivalent de la RATP) n’a pas demandé à Amazon de retirer l’affichage, ce qui est confirmé par un porte-parole de MTA qui a affirmé au magazine Variety que “Amazon a tout simplement décidé de retirer les annonces”. Cependant, un second article provenant également de MTA est venu contredire ses affirmations, alors que ce second papier suggérait qu’Amazon n’était pas à l’initiative du retrait de la campagne.

Le fin mot de l’histoire semble donc résider dans un communiqué fourni à CBS New York (station de télévision new yorkaise), déclarant que le gouverneur Andrew Cuomo était derrière le retrait de l’affichage.

Pour rappel, The Man, in The High Castle est une série d’Amazon Studios, basée sur le roman éponyme de Philip K. Dick, sorti en 1962, présentant un monde alternatif dans lequel l’Allemagne nazie a gagné la Seconde Guerre mondiale.

The Man in the High Castle

The Man in the High Castle

Il est difficile d’imaginer que le service de transport MTA ait pu approuver une telle campagne, mais quand le porte-parole de MTA, Kevin Oritz, s’exprime à ce sujet auprès de Variety, la justification semble relativement tenir la route : “Les annonces ne violent pas nos normes de contenu neutre et nous n’avons donc aucune raison de les rejeter.”

En effet, d’après Oritz, les annonces étaient acceptables en vertu des lignes directrices de contenu actuels de la MTA. Ces normes ont été adoptées lors du mois d’avril de cette année et n’autorisent pas les annonces conçues pour exprimer des opinions ou pour défendre une cause, mais doivent rester dans l’objectif de promouvoir des produits, même les produits abstraits, comme les séries TV, il a conclu par : “Le MTA est un organisme gouvernemental et ne peut pas accepter ou rejeter des annonces en se basant sur notre ressenti vis à vis de ces annonces ; nous devons suivre les normes approuvées par notre conseil d’administration”.

Il serait cependant intéressant de savoir le prix de cette campagne d’affichage pour éventuellement comprendre parfaitement les justifications de MTA…!

Pour Amazon Studios, la justification est intrinsèque, ces derniers sont connus pour créer des programmes de haute qualité, incluant toujours un petit ton provocateur pour stimuler la conversation.

Certaines questions s’imposent : N’est-ce pas un peu facile ? J’imagine très bien la créa de la boîte de com d’Amazon discuter “Ok les mecs, on va choquer, la campagne sera retirée mais on parlera de la série à travers le globe, donc tapons fort et affichons des drapeaux nazis dans le métro de NYC”.

Buzz

Buzz

Et puis, quelles seront les dérives ? Cela fonctionne indubitablement, alors à quand les photos de bébés morts / génocides… pour promouvoir la prochaine série ?

Que pensez-vous de cette campagne d’affichage ? Etes-vous choqués ? Indifférents ?

mm

A propos de 

Olivia est avec la co-fondatrice du webzine et la maman du site. Folle de PLL, Vampire Diaries, Grey's Anatomy, The Big Bang Theory et surtout Friends, elle EST SeriesBlog.TV.

Olivia est avec la co-fondatrice du webzine et la maman du site. Folle de PLL, Vampire Diaries, Grey's Anatomy, The Big Bang Theory et surtout Friends, elle EST SeriesBlog.TV.