Home Découverte Les débuts de Victoria – Une jeune reine d’Angleterre

Les débuts de Victoria

Partagez ce que vous aimez...

Les débuts de Victoria, la nouvelle série historique d’ITV, ont plongé les téléspectateurs dans la jeunesse de celle que l’on surnomme aujourd’hui, “la grand-mère de l’Europe”.

Après avoir conquis le public durant 6 saisons avec Downton Abbey, la chaîne ITV revient donc avec une série mettant en scène l’aristocratie anglaise. Et cette fois-ci, c’est la vie de l’une des reines les plus populaires d’Angleterre, qui est contée à travers Victoria.

Son règne long de 63 ans (le deuxième plus long après celui d’Elizabeth II), lui a d’ailleurs permis de poser son empreinte sur toute une époque que l’on appelle l’époque Victorienne. Ce petit bout de femme d’1.50 mètres, ayant redonné foi en la monarchie aux Anglais et ayant largement contribué aux réussites économiques et sociales de l’empire britannique, a donc su marquer incontestablement son temps et surtout, ne pas se faire oublier.  

La nouvelle série ITV, intitulée modestement Victoria, retrace donc les débuts du règne de la jeune souveraine d’Angleterre. Elle offre aux téléspectateurs des décors sublimes, des détails historiques intéressants et nous permet d’en apprendre davantage sur la vie de la Reine.

Découvrez donc avec seriesblog.tv, les débuts de la série Victoria (épisodes 1 et 2).

Attention SPOILERS !

Les débuts de Victoria – Reine à 18 ans

La reine Victoria a accédé à la fonction suprême à 18 ans. C’est donc une toute jeune souveraine qui est montée sur le trône.

La série met alors l’accent sur cette candeur et cette sensibilité qui caractérisaient Victoria dans ses premières années de règne. Et c’est précisément en 1837, lorsque Victoria devient reine, que débute la série. En effet, le roi Guillaume IV décède et c’est sa nièce, Alexandrina Victoria, qui hérite de la couronne.

La jeune femme de 18 ans, n’ayant que peu de connaissances en matière politique et gouvernementale (elle avouera même ne pas connaître la constitution), va devoir faire preuve d’insistance et de persuasion pour s’imposer comme il se doit. Car en effet, si la reine vient tout juste de sortir de l’enfance, elle n’en est pas moins sûre de ce qu’elle veut. Ainsi, alors que le nom d’Elizabeth lui est suggéré, elle décide de se faire appeler Victoria. Devant les Lords, elle avouera également que si elle est jeune et manque de certaines connaissances, elle se sent prête à servir son pays.

Les débuts de Victoria

Les débuts de Victoria – Crédit photo : digitalspy.com

La reine Victoria devra donc veiller à bien s’entourer et à garder un œil sur ses détracteurs. En particulier son oncle, qui souhaiterait que la souveraine échoue car il voudrait, bien entendu, être proclamé roi.

Soulignons que Jenna Louise Coleman (Doctor Who) interprète à merveille la jeune reine, indocile mais saisissante de sincérité. Néanmoins, si comme Victoria, elle est petite, elle ne ressemble pas à la Reine qui avait la réputation d’avoir un physique ingrat. En même temps, on comprend cette décision de ne pas vouloir mettre une moche à l’écran !

Les débuts de Victoria – Désaccords à la cours

Victoria a des relations très compliquées avec Sir John Conroy, le conseiller de sa mère, la duchesse de Kent (qui est Allemande). John Conroy souhaite s’imposer à la cours en dictant à Victoria ses conduites. Il pense en effet que cette dernière est inexpérimentée et inapte à la fonction qui est la sienne. Il lui enjoint alors de ne pas recevoir ses ministres seules, ce qu’elle refuse catégoriquement. Quand plus tard, il lui propose d’être son secrétaire privé, là encore, Victoria dit non.

La Reine ne supporte pas l’influence que John Conroy a sur sa mère. Lorsqu’elle prend la décision de s’établir au palais de Buckingham, Victoria installe donc la duchesse de Kent ainsi que son conseiller et sa dame de compagnie, dans l’aile nord, alors qu’elle même réside dans l’aile sud. Si elle aime sa mère, sa présence étouffante et le désamour des personnes qui l’accompagnent, enjoignent alors Victoria à l’éloigner d’elle.

Les débuts de Victoria

Les débuts de Victoria – Crédit photo : the curstardtv.com

La Reine n’acceptera donc nullement que sa génitrice ou encore Sir John Conroy lui dictent sa conduite. Elle refusera même de donner à sa mère, comme il lui a été demandé, le titre de “Queen Mother”.

Les débuts de Victoria – Scandale à la cours

Si Victoria est ferme dans ce qu’elle désire et souhaite être une souveraine juste envers son peuple, sa jeunesse et son expérience l’ont conduit à certaines erreurs, en son début de règne. Si tourner le dos à ses troupes résultait de son ignorance, un scandale a toutefois résulté de sa propre erreur de jugement.

En effet, Victoria a remarque que Lady Flora Hastings, la dame de compagnie de sa mère, avait le ventre étrangement rond. N’étant pas mariée et ayant, qui plus est, appris qu’elle avait partagé un carrosse avec Sir John Conroy, la Reine l’a accusé d’avoir eu des relations inconvenantes avec ce dernier, entachant alors la réputation de la jeune femme. Victoria refusa donc que Flora se rende à son couronnement.

De plus, la souveraine demanda à la jeune femme de faire un test de virginité. Voulant prouver son innocence et étant dévouée à la couronne d’Angleterre, Flora accepta de faire cet examen dégradant. Les scénaristes nous offrent alors un parallélisme remarquable entre le couronnement de Victoria, qui nécessite de se vêtir d’habits royaux et le test gynécologique de Flora ayant lieu au même moment qui, quant à lui, nécessite qu’elle se déshabille. Entre gloire et humiliation, les deux scènes sont troublantes.

Les débuts de Victoria

Les débuts de Victoria – Crédit photo : standard.co.uk

Les résultats de l’examen de Lady Flora Hastings ont indiqué que cette dernière était bien vierge et que la grosseur de son ventre était due à une tumeur. Un scandale né alors, de part la honte qu’a infligé la reine à la dame de compagnie de sa mère. Il est d’ailleurs tentant de penser que, si Victoria n’avait pas eu ce ressentiment à l’égard de Flora, un tel événement n’aurait pas eu lieu. Lady Flora Hastings mourra de sa maladie, après que la Reine lui ait présenté ses excuses. La jeune femme lui a alors répondu que seul Dieu pourra lui pardonner pour son comportement.

En réalité, ce scandale a eu lieu quelque temps après le couronnement de la Reine et non pendant. Les scénaristes ont cependant pris quelques libertés afin, probablement, de mettre en avant les erreurs qu’a pu faire la reine lors de son accession au trône.

Les débuts de Victoria – Les relations entre Victoria et Lord Melbourne

Pour son début de règne, Victoria s’est entourée de Lord Melbourne, en faisant de lui son secrétaire privé et son Premier Ministre. Cependant, ce dernier a une réputation de bourreau des cœurs, malgré le fait qu’il soit en fait un homme touché par la douleur. Il a en effet perdu sa femme, puis son fils (en réalité, s’il était bien veuf, il était toutefois sans enfant).

La Reine ne peut pas se passer de son Premier Ministre qui l’épaule et qui l’a conseille. Les détracteurs de Victoria, quant à eux, désapprouvent l’influence qu’a Lord Melbourne sur la Souveraine. Ils appellent même cette dernière “Miss Melbourne” ce qui n’est bien entendu pas, un compliment. 

Les débuts de Victoria - Crédit photo : itv.com

Les débuts de Victoria – Crédit photo : itv.com

Victoria va donc solliciter Lord Melbourne auprès d’elle à chaque décision et chaque représentation. Ainsi, lors d’un bal accueillant le Grand Duc Russe, la Reine va faire venir son Premier Ministre (alors que ce dernier est chez lui, revivant le deuil de son enfant disparu, ce que la Reine ne sait pas) puisqu’elle est paniquée à l’idée qu’il ne soit pas à ses côtés pour ce moment.

Les débuts de Victoria

Les débuts de Victoria – Crédit photo : glamourmagazine.co.uk

Dans la réalité, Victoria considérait Lord Melbourne comme une figure paternelle. Toutefois, certains disaient que leur relation s’apparentait davantage à une romance. Dans la série, c’est cette seconde version qui est envisagée. En effet, la Reine semble éprise de son conseiller. En même temps, on la comprend, quand on voit le beau Rufus Sewell (Hamlet, Helen of Troy) à l’écran. D’ailleurs, l’alchimie entre Jenna Louise Coleman et Rufus Sewell est parfaite à tel point que certains téléspectateurs ne veulent pas voir arriver Albert, le futur mari de Victoria !

Les débuts de Victoria

Les débuts de Victoria – Crédit photo : the curstardtv.com

Dans les débuts de Victoria, il est donc bien visible que la Reine s’est amourachée de son Premier Ministre, qui lui-même est troublé par la jeune femme. Quand celui-ci décide de démissionner en raison du fait que son gouvernement ait été mis à mal par un vote parlementaire, elle l’accuse d’ailleurs de l’abandonner. Victoria va pleurer et vivre très difficilement l’éloignement avec son conseiller. Sans lui, elle n’est pas capable d’exercer ses fonctions comme il se doit.

Mais la Reine est têtue, et elle est bien décidée à “reconquérir” Lord Melbourne. D’ailleurs, elle ne souhaite réellement aucun Premier Ministre lui étant proposé (certains étant par ailleurs liés avec les conservateurs, dont son oncle fait partie, à savoir l’opposition). Et finalement, si Lord Melbourne se disait refuser de céder aux désirs de la Reine, il accepte de redevenir son Premier Ministre, et de former un gouvernement.

Les débuts de Victoria

Les débuts de Victoria – Crédit photo : itv.com

Les débuts de Victoria – Les dessous du palais

Tout comme Downton Abbey, Victoria nous fait rentrer dans les coulisses de la haute société anglaise. Ainsi, le quotidien des domestiques est mis en scène.

On remarque donc que les servants ne sont pas enchantés que la gouvernante qui dirige la maison de la Reine soit Allemande et qu’elle souhaite également réduire les coûts. Ils n’hésitent alors pas à lui faire des coups bas comme par exemple, lui dire qu’il faut réutiliser des nouvelles bougies chaque jour dans tout Buckingham (ce qui cause beaucoup de dépenses).

Les débuts de Victoria

Les débuts de Victoria – Crédit photo : youtube

Des rats sont également introduits dans le palais, lorsque la Reine en découvre dans son gâteau d’anniversaire, cela lui cause une grande frayeur.

On apprend aussi qu’une domestique revend les gants usés de la Reine afin de se faire de l’argent.

Victoria est donc une très jolie découverte et une série à ne pas manquer pour les fans d’histoire. Si les scénaristes se permettent quelques écarts avec la réalité, l’histoire anglaise n’en est pour le moins absolument pas offensée. En effet, les grands événements retracés sont tout à fait fidèles à ce qu’a vécu la Reine.

Découvrez maintenant, avec seriesblog.tv, la vidéo promo du prochain épisode de Victoria, le 3e de cette première saison, qui sera diffusé ce soir, le 4 septembre :

mm

A propos de 

Bon, je suis blonde et j'aime les séries girly, remplies d’émotion, d’histoires d’amour et de tromperies et autres romances. Mais est-ce que cela fait de moi une fille futile ?

Bon, je suis blonde et j'aime les séries girly, remplies d’émotion, d’histoires d’amour et de tromperies et autres romances. Mais est-ce que cela fait de moi une fille futile ?