Home Comédie Love, Nina – Une série ravissante !

Partagez ce que vous aimez...

Il fait un temps horrible alors le mieux est encore de rester au chaud à regarder une série, mon choix s’est cette fois-ci porté sur Love, Nina.

Souvent, quand on n’est pas bien, le mieux est de se dire qu’il y a pire ailleurs. C’est donc en toute logique que je vais vous parler d’une série anglaise. Oui, ça paraît évident quand il fait un temps pourri chez nous, il fait forcément pire là bas.

Love, Nina – Un casting alléchant !

Pour que vous compreniez bien, la tête d’affiche de la série c’est Helena Bonham Carter. Oui ! Incroyable qu’une aussi grande actrice se lance dans les séries ? Non, pas vraiment, quand on connaît le succès national ou encore international qu’une série peut rencontrer, on comprend pourquoi les acteurs de cinéma se lancent de plus en plus dans le monde du petit écran. Notez aussi, qu’il s’agit d’une mini-série, ce qui à l’avantage de ne pas les mobiliser de longues semaines sur les tournages.

Impossible de présenter la carrière d’une aussi grande actrice qu’Helena Bonham Carter (enfin, Fight Club ET Harry Potter quand même – son “I killed Sirius Black” me hante encore…) donc autant entrer dans le vif du sujet et jeter un oeil à sa fiche Wikipedia, ici. Dans Love, Nina, elle incarne Georgia, mère de famille célibataire à la recherche d’une jeune fille au pair pour s’occuper de ses deux garçons.

Love, Nina

Love, Nina

Nina justement, est incarnée par Faye Marsay. Ce nom ne vous dit peut être pas grand chose comme ça et pourtant si vous êtes fans de Game of Thrones  vous allez reconnaître l’actrice. Alors oui, elle a changé de couleur de cheveux, mais c’est bien elle ! La méchante copine d’Arya Stark ! La blonde qui n’arrête pas de lui donner des coups de bâton.

Love, Nina

Love, Nina

Rassurez-vous, avec les enfants qu’elle garde, elle est beaucoup plus sympa. Elle est un peu gauche et parfois se donne un air simplet mais elle est en vérité très attachante. D’ailleurs, les deux monstres que sont Max et Joe, car oui, les garçonnets sont de véritables tornades, l’apprécient et ne veulent pas se séparer d’elle.  

Mais Love, Nina c’est avant tout l’adaptation d’un roman éponyme qui a eu un grand succès chez nos amis Anglais.

Love, Nina

Love, Nina

Si l’auteur est Nina Stibbe, c’est un de ses confrères, Nick Hornby qui s’est chargé de l’écriture du scénario. Si vous êtes fans d’Hugh Grant, vous avez certainement déjà vu le film Pour un garçon, et bien ne soyez pas surpris d’apprendre qu’il avait été tiré d’un roman du même nom (ou presque, Pour un gamin), écrit par Nick Hornby. L’auteur anglais se lance pour la première fois dans la création d’une série et ce, pour notre plus grand bonheur.

Love, Nina – London’s calling !

Vous l’avez donc compris, nous débarquons cette semaine dans le nord de Londres accompagnés de Nina qui vient tout juste de s’y installer. Plus qu’un voyage outre-Manche, Love, Nina nous emmène dans le début des années 1980 ! La série qui se compose de 5 épisodes, nous raconte le quotidien de la jeune fille qui va devenir la nounou des deux garçonnets Joe et Max. Issue d’un milieu modeste, Nina nous raconte sa vie au fur à mesure des lettres qu’elle envoie à Vic, sa sœur.

Love, Nina

Love, Nina

Nina est un personnage atypique, elle n’a aucune qualification pour être jeune fille au pair, marche pieds nus et supporte sans vraiment supporter, l’équipe de foot de Leicester. Ce dernier détail à son importance, puisque c’est pour cela qu’elle a été recalée à l’entretien d’embauche. Joe est un fan de foot, au point d’en être dingue et il déteste l’équipe de Leicester. Imaginer avoir une nounou qui pourrait soutenir cette équipe le rend malade. Oui parce que ce que je ne vous ai pas dit, c’est que une fois les qualifications vérifiées par Georgia, la mère, ce sont les enfants qui choisissent leur nounou. Du coup, Nina n’avait pas été retenue à l’issue de cette première rencontre. Pourtant, quelques temps après, Georgia a été contrainte de la rappeler car la nounou qu’elle avait engagée était partie, épuisée par le comportement des jeunes garçons. Nina, revient donc pour vivre avec la famille.

Love, Nina – On regarde ou pas ?

Série à l’humour anglais comme on les aime, Love, Nina va nous faire découvrir comment la jeune fille va, au fil des jours s’adapter à son nouvel environnement. C’est léger et c’est court, les épisodes ne durent pas plus de 30 minutes. On regarde et on en redemande !

La série, actuellement diffusée, en est à son 3e épisode (sorti le 3 juin dernier), alors que le 4e et 5e épisodes seront respectivement diffusés le 10 et le 17 juin sur BBC One.

Découvrez maintenant, avec Seriesblog.tv, la vidéo promo de la sériez Love, Nina  :

mm

A propos de 

Bon j'aime les Vampires et autres créatures de la nuit. Tout a débuté avec Entretien avec un Vampire pour continuer avec Vampire Diaries, True Blood. Mais bon je kiffe aussi les Zombies en tout genre. Bref, oui je suis gore.

Bon j'aime les Vampires et autres créatures de la nuit. Tout a débuté avec Entretien avec un Vampire pour continuer avec Vampire Diaries, True Blood. Mais bon je kiffe aussi les Zombies en tout genre. Bref, oui je suis gore.