Home Découverte Pilote de The Get Down – Immersion dans le Bronx

The Get Down

Partagez ce que vous aimez...

The Get Down, c’est la nouvelle série Netflix dont la première partie de la saison 1 est tout juste sortie le 12 août dernier. Elle retrace les origines de la musique hip-hop à travers un groupe de jeunes garçons issus du Bronx.

La série est réalisée par Baz Luhrmann (Roméo et Juliette, Moulin Rouge, Gatsby le Magnifique), connu pour ses décors sublimes et ses excès de budget. Et tenez vous bien, c’est 120 millions de dollars qui ont été dépensés pour la première saison de The Get Down. Une somme grandiose pour une série !

Le pilote dure d’ailleurs 1h30 et s’apparente alors à un long métrage. Cet épisode aurait cependant pu être raccourci en 1 heure ce qui aurait évité certaines longueurs. Néanmoins, l’entrée en matière est réussie et on plonge la tête la première dans l’univers musical et coloré de The Get Down.

En effet, rien n’a été délaissé par le réalisateur. Les tags sur les rames de métro, le Bling Bling, le disco mais aussi l’atmosphère pesante et dangereuse qui règne dans le sud du Bronx en cet été caniculaire de 1977. Des images d’archives complètent merveilleusement bien le tableau, afin de le rendre encore plus réaliste.

Mais pour parvenir à ce résultat, Baz Luhrmann n’a pas été tout seul. Il a en effet été accompagné tout au long de son projet, par le légendaire Grandmaster Flash qui est l’un des grands fondateurs du hip-hop. Il lui a alors expliqué toute l’ambiance qui régnait à son époque et a même appris à mixer aux acteurs !  Car oui, ce fameux mouvement de mains hyper compliqué sur les platines, c’est lui qui l’a inventé !

La collaboration de Baz Luhrmann et de Grandmaster Flash a donc contribué sans aucun doute, au réalisme de la série qui, dès le pilote, nous permet d’être immergé au cœur du Bronx.

Attention SPOILERS !

Pilote de The Get Down – La jeunesse a du talent

Le pilote de The Get Down nous fait rapidement découvrir quel est le personnage principal de l’histoire. Et c’est avec Ezekiel, un jeune adolescent poète et sensible, que nous faisons connaissance.

D’ailleurs, la première et la dernière scène de l’épisode nous présentent un rappeur en plein concert à New York, en 1996. À en voir la salle bondée, le succès est au rendez vous. On comprend alors très vite que l’artiste n’est autre que le jeune faiseur de rimes et que c’est en partie à travers lui, que va naître le hip-hop.

Retour en 1977 et à Ezekiel encore tout juste lycéen. Il écrit des poèmes et est visiblement très doué. Mais surtout, il est fou d’amour pour la belle Mylene, une jeune fille ayant soif de succès. Elle est la fille du pasteur de l’église porto-ricaine de la ville et passe donc beaucoup de temps à chanter dans ce lieu sacré. Fan de la chanteuse Misty Holloway (une Donna Summer fictive), son style à elle, c’est le disco. Son géniteur ne lui permet cependant pas d’exercer sa passion comme elle l’entend puisqu’il la considère comme perverse.

The Get Down

The Get Down – Crédit photo : notey.com

Ezekiel traîne également avec une bande de copains, trois frères (Ra-Ra, Boo-Boo et Dizzee Kipling) eux aussi plein de rêves. On remarquera que le plus proche de lui est Dizzee et que son truc à lui, c’est les tags qu’il signe sous le pseudonyme de Rumi. C’est d’ailleurs la seule tête connue du casting puisque son interprète n’est nul autre que Jaden Smith, le fils prodigue de Will Smith.

Pilote de The Get Down – Une histoire d’amour en toile de fond

Baz Luhrmann a certainement voulu nous faire du Roméo et Juliette en dépeignant une histoire d’amour compliquée entre Ezekiel et Mylene. En effet, si le jeune poète ferait n’importe quoi pour la chanteuse, celle-ci est partagée entre ses sentiments pour lui et sa volonté de réussir coûte que coûte.

Dans le pilote de The Get Down, Ezekiel, prêt à tout pour Mylene, l’aide donc à enregistrer une démo. Cette dernière est destinée à DJ Malibu, un artiste se produisant le soir même dans la boîte de disco la plus sélect du Bronx, Les Inferno.

Ezekiel, jaloux, tente de persuader la jeune fille de ne pas y aller. Mais qu’importe ses remarques, Mylene sait ce qu’elle veut. D’ailleurs lorsqu’après cette petite “dispute” Ezekiel et Mylene retournent tous deux voir leurs amis respectives, on se croirait dans une version de Grease des années 1970 !

The Get Down

The Get Down – Crédit photo : blackfilm.com

Dans la boîte Les inferno, Mylene se fait remarquer par Cadillac, macro et fils de la propriétaire de la discothèque. Mais la jeune demoiselle n’est pas du genre à se laisser appâter. Elle accepte cependant une danse avec lui, le maître incontestable du disco en ces lieux. Mais Ezekiel fonce la rejoindre et parvient pour un moment à l’avoir pour lui tout seul, avant qu’il ne se fasse virer des lieux par Cadillac …

The Get Down

The Get Down – Crédit photo : vanityfair.com

Cadillac en profite alors pour offrir à son public une danse des plus réussies avec sa nouvelle partenaire, Mylene. Les lumières, la musique et le déhanché des personnages nous transportent directement dans l’aire disco des années 1970.

The Get Down

The Get Down – Crédit photo : thetrap.nl

Cette prestation ne dure cependant pas plus longtemps puisque les Savage Warlords, un groupe de délinquants semant la terreur dans le Bronx, débarquent dans la boîte en cherchant à éliminer Cadillac. Mais c’est finalement DJ Malibu qui est tué. C’est donc râpé pour Mylene et sa bande son ! En tout cas, Ezekiel parvient à sauver cette dernière et ils s’enfuient tous les deux loin de la discothèque.

Cependant, Mylene dira à Ezekiel qu’elle ne veut pas être avec lui. Elle l’aime mais elle veut se consacrer à sa carrière. Lui au contraire, manque cruellement d’ambition. Les larmes coulent chez Ezekiel et on assiste à un réel mélodrame. On a sincèrement de la peine pour lui car on s’est vite attaché à ce personnage émotif qui n’a d’yeux que pour sa belle.

Pilote de The Get Down – Rencontre avec Shaolin Fantastic

Shaolin Fantastic est un tagger intrépide du Bronx. Toujours chaussé de ses pumas rouges, il est une véritable légende pour les passionnés et tout particulièrement pour Dizzie Kipling qui l’idolâtre. Mais loin d’être parfait, il gagne son argent en étant dealer pour le compte de Fat Annie, marraine de la drogue et propriétaire de la boîte Les Inferno.

Ezekiel rencontre pour la première fois Shaolin Fantastic chez le disquaire, lorsque ce dernier tente de lui voler le vinyl qu’il souhaite apporter à sa douce Mylene. Shaolin Fantastic court alors comme un guépard pour échapper au jeune poète. Et là, on se rend compte que c’est à un Bruce Lee du Bronx à qui on a affaire ! Le réalisateur a en effet souhaité impulser the Get Down d’influences Kung Fu, aussi bien dans les sons que dans les gestes.

The Get Down

The Get Down – Crédit photo : sinuousmag.com

Quoi qu’il en soit, Ezekiel parvient à récupérer son Vinyl. Il se retrouve toutefois nez à nez avec Shaolin, le soir même en boîte de nuit. Les deux ennemis (qui ne vont pas le rester très longtemps) parviennent cependant à trouver un arrangement quant au fameux disque. Et Shaolin explique même pourquoi il en avait besoin.

The Get Down

The Get Down – Crédit photo : decider.com

En effet, il fait part à Ezekiel et ses amis du fait qu’il participe à un club clandestin Underground qui s’appelle …. The Get Down ! Dans ces soirées secrètes ce sont les mix-tapes qui sont à l’honneur et c’est Grandmaster Flash qui est au platine ! Et si Shaolin Fantastic rêve lui aussi de devenir DJ, il n’en oublie pas la mission qui lui a été confiée, à savoir apporter un “tailleur de mots” à la fête. Bien entendu, c’est le jeune poète Ezekiel qui s’y colle. Après un début catastrophique causé par son angoisse, il parvient à rapper comme il se doit et à impressionner le public.

The Get Down

The Get Down – Crédit photo : gotham-magazine.com

The Get Down commence alors … et le hip-hop également !

Chez Seriesblog.tv, nous trouvons donc que le pilote de The Get Down est une jolie révélation. Certes, la caricature est assez présente mais sous ses faux airs de comédie musicale, il nous transporte dans un univers méconnu que nous découvrons avec plaisir.

A propos de 

Bon, je suis blonde et j'aime les séries girly, remplies d’émotion, d’histoires d’amour et de tromperies et autres romances. Mais est-ce que cela fait de moi une fille futile ?

Bon, je suis blonde et j'aime les séries girly, remplies d’émotion, d’histoires d’amour et de tromperies et autres romances. Mais est-ce que cela fait de moi une fille futile ?