Home Drame Présentation de la nouvelle série Chance

Chance - credit: google

Partagez ce que vous aimez...

Hugh Laurie est de retour dans le rôle d’un psychiatre dans la nouvelle série de Hulu, Chance, qui ne nous a pas du tout convaincu.

Chance – Qui est le Docteur Eldon Chance ?

Chance - credit: google

Chance – credit: google

Le docteur Eldon Chance (Hugh Laurie) est un psychiatre qui exerce à San Francisco. En plein divorce, il traverse une période difficile tant au niveau émotionnel que financier. Il est amené à s’occuper de patients ayant vécu des traumatismes physiques se répercutant sur leur santé mentale. Il rencontre une certaine Jaclyn Blackstone, une femme de 39 ans ayant un mari violent, qui semble souffrir de dédoublement de personnalité. Il l’adresse à une de ses collègues, Suzanne Silver. Mais sans vraiment comprendre pourquoi, Eldon ressent le besoin de rester à son contact. La jeune femme subit régulièrement les violences de son mari, un policier, ce qui le rend donc inaccessible. Eldon apprend aussi que la psychiatre précédente de Jaclyn a été brutalement assassinée. Il soupçonne évidemment le mari qui aurait une bonne raison de vouloir supprimer la psy de sa femme (au risque qu’elle découvre qu’elle peut faire mieux qu’un mari violent…). Suzanne Silver sent bien que Chance a développé une relation malsaine avec Jaclyn et s’inquiète pour lui. On comprend à demi-mot qu’il a déjà eu une relation malsaine avec une femme dans le passé. Il serait apparemment enclin à s’attacher à des femmes en danger qui auraient besoin d’un héros qui vienne à leur rescousse !

Chance – Une patiente peut-être plus complexe qu’il n’y parait

Jaclyn débarque un soir chez lui et se jette à son cou et bien que très tenté d’aller plus loin, il finit par l’arrêter. Il devait d’ailleurs sûrement s’agit de Jackie, sachant que cette deuxième personnalité est très entreprenante. Jaclyn se « réveille » donc très embarrassée. Mais une fois lucide, elle avoue à Chance qu’il est comme un chevalier pour elle. Ce que Jackie avait aussi dit dans son épisode de dédoublement de la personnalité. Bizarre que les deux personnalités qui sont radicalement opposées disent la même chose à quelques minutes d’intervalle, non ? Est-ce qu’elle aurait vraiment un trouble ? Si ça se trouve, elle ne fait que jouer la comédie ? Essaye-t-elle de manipuler Chance pour qu’il l’aide à se débarrasser de son mari violent ?

Chance – Attiré par le côté obscur

Chance se rend chez un antiquaire pour faire restaurer quelques meubles anciens. Il y rencontre D, un individu réservé du style armoire à glace. D aime bien se bagarrer et entraîne Chance dans une sorte d’ « expérience sociologique » où ils attirent des gangsters à leur poursuite, pour finalement leur régler leur compte au coin d’une ruelle déserte. Chance est complètement sous le choc de ce qu’il vient de voir mais on sent bien qu’il avait besoin de se rassurer et voir que les sales types peuvent aussi prendre une bonne raclée. D apparaît au tout début comme un homme simplet qui parle peu, mais derrière ses gros bras, il est beaucoup plus malin qu’il n’y parait. Il comprend très bien les rapports de force entre les individus, et il finit par enseigner beaucoup de choses à Chance.

Chance – Un jeu psychologique dangereux

D s’avère devenir une source de conseils providentielle pour Chance. Il lui explique que dans un affrontement entre deux personnes, il y a une personne qui mène le jeu et une autre qui réagit. Pour l’instant, c’est l’ex-mari de Jaclyn qui mène la danse et intimide Chance. Il faut donc qu’il retourne la situation à son avantage en découvrant les points faibles de Raymond Blackstone. Car après tout, un policier de 30 ans a beaucoup à perdre.

Mais Raymond Blackstone a déjà plusieurs longueurs d’avance. Il a implanté sur l’ordinateur de Chance des vidéos de pornographie infantile. Il a aussi laissé dans sa voiture un dossier bien compromettant : Il se trouve qu’à 26 ans, Chance avait souffert de maladie mentale. Il avait développé une obsession envers son ex et avait été diagnostiqué avec une forme d’érotomanie. C’est donc ce à quoi Suzanne faisait référence en disant qu’il avait déjà développé une relation malsaine avec une femme auparavant. En plus de ces menaces, la fille de Chance a aussi été agressée en sortant du lycée. Chance se dit que Blackstone va de plus en plus loin dans l’intimidation et ça lui fait très peur. C’est là que D lui conseille de trouver ce dont Blackstone a peur et jouer à son jeu. Chance lui dit que tout cela n’est pas un jeu, mais  comme le dit D, il ne s’agit pas de savoir si c’est un jeu ou pas, mais savoir qui est celui qui dicte les règles. Chance va-t-il prendre les devants et sortir de sa zone de confort ?

Chance – Un mot sur le casting

Chance - credit : google

Chance – credit : google

On est évidemment très content de revoir Hugh Laurie sur le petit écran. Et en plus à nouveau dans un rôle de médecin. Et c’est d’ailleurs légèrement problématique pour le téléspectateur parce que son rôle de House lui colle à la peau, et quelque part, on aimerait bien le retrouver à travers cette série. Mais Chance n’a rien à voir avec House. Il est très réservé, déteste le conflit, sûrement un peu lâche sur les bords. Donc on ne peut pas s’empêcher d’être déçu en regardant les premiers épisodes car on s’attend à un personnage et on obtient son contraire !

En dehors de Hugh Laurie, on retrouve Paul Adelstein (on se souvient de lui notamment pour Prison Break ou Scandal). Il est un acteur remarquable et joue très bien le rôle du mari flic super violent et psychologiquement instable. On reconnait aussi Diane Farr dans le rôle de l’ex-femme de Chance, que l’on a vu dans de nombreuses séries comme Californication, Numb3rs, etc. J’y ai aussi retrouvé avec plaisir Lisa Gay Hamilton, qui jouait Rebecca dans The Practice (je sais, c’était il y a une éternité !)

Chance – L’avis de Seriesblog

En un mot : Chiant. J’ai beau apprécier les acteurs, il ne se passe RIEN ! Chaque épisode semble une éternité, on nous met des musiques suspense toutes les 5 minutes, mais il ne se passe rien du tout. Je n’ai pas lu le roman de Kem Nunn dont a été tirée la série, alors peut-être que c’est juste un problème d’adaptation?  J’avoue être pourtant assez fan des séries psychologiques, mais là on est juste dans le chiantissime. A la fin du pilote, on n’avait toujours pas compris de quoi la série allait parler. On attend que quelque chose se passe, que ça décolle enfin…  Et bien vous pouvez toujours attendre. Car au 3ème épisode, on comprend peut-être qu’il y aura un clash entre Chance et Raymond Blackstone, mais est-ce que ça nous intéresse ? ben non, pas vraiment au final. C’est donc une série très décevante et je ne pense pas être la seule à avoir cet avis car en cherchant d’autres critiques sur internet pour voir si peut-être j’avais loupé quelque chose, je n’ai que trouvé que 2 recaps. Donc en gros, tout le monde s’en fout! Et nous aussi !

 

Pour vous faire votre propre idée, découvrez avec Seriesblog.tv la bande annonce de la série!

 

 

mm

A propos de 

Suis-je ce que j'écris ? J'ose l'espérer vraiment. Mais en tout cas, je suis une énorme fan de séries TV et plus principalement de séries musicales telles Empire. Je kiffe aussi Quantico et pour le reste, c'est en private que cela se passe.

Suis-je ce que j'écris ? J'ose l'espérer vraiment. Mais en tout cas, je suis une énorme fan de séries TV et plus principalement de séries musicales telles Empire. Je kiffe aussi Quantico et pour le reste, c'est en private que cela se passe.